Pour une poésie impure PDF, EPUB

Carrasquillo et MacWhorter n’ont pas vraiment compris comment maintenir l’apogée de Garcia Lorca – inhabituellement image intensive et abstruse pour un drame – de se sentir un peu floue.


ISBN: B00X6GCHOW.

Nom des pages: 102.

Télécharger Pour une poésie impure gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

«La poésie n’a plus d’existence publique », constate d’entrée de jeu l’auteur de cette vingtaine d’essais pourtant tous consacrés à la poésie. Mais celle-ci garde certainement ce qu’on pourrait appeler une existence « privée », c’est-à-dire le pouvoir de nourrir toute la vie et toute la pensée de quiconque en a fait sa demeure.

Poète lui-même, Robert Melançon est aussi, et peut-être même avant tout, un infatigable lecteur de poésie, qui trouve son bien partout où naît, à travers des mots, des images et des rythmes inattendus, cet ébranlement du monde et de l’existence, les faisant comme apparaître pour la première fois sous nos yeux. C’est dire que la poésie, pour un tel lecteur – un lecteur qui en a vraiment besoin – ne saurait avoir de frontières ou de définition précise, et qu’il n’existe rien de tel que la poésie « pure » : « J’affirmerais, écrit Melançon, qu’il n’y a de poésie qu’impure, c’est-à-dire qui ne cherche pas à se séparer des autres usages de la langue, qui se fait, tour à tour ou tout à la fois, description, récit, exposé, plaidoyer. Un poème montre, raconte, explique, argumente ou parle simplement sans autre objet comme dans une conversation amicale. » En un mot, il s’adresse toujours à nous.

Que les essais ici rassemblés portent sur Saint-Denys Garneau, Jacques Brault, Paul-Marie Lapointe, Michel Beaulieu, Pierre Nepveu, ou sur des poètes ayant vécu en d’autres lieux ou d’autres temps (Giacomo Leopardi, Étienne Jodelle, Jacques Réda, Robert Marteau), tous expriment une admiration (teintée ici et là de polémique) et relatent une expérience personnelle, un apprentissage : l’apprentissage d’un art, certes, mais aussi d’une manière plus juste et plus humaine de regarder le monde et de « vivre sur terre », même provisoirement.

La poésie contribue à la résistance en reconfigurant le domaine des apparences et en recadrant la façon dont les problèmes ont été posés. Composé de plus de 15 000 lignes, Canto General est à la fois une histoire radicale de l’hémisphère occidental et une ode à l’homme commun. Dans les odes, Neruda revient à des choses physiques pour nous montrer quelque chose de profond sur le monde.

Robinson: De «Une introduction au romantisme actif». Les années formatrices de Neruda en tant que poète coïncidèrent avec un mouvement moderniste de la littérature latino-américaine, le modernisme latino-américain, qui créa de nouvelles formes littéraires pour exprimer les nouvelles réalités personnelles et sociales dans le contexte de l’indépendance politique. Mais bien sûr, ce n’est pas littéralement vrai, et une petite étincelle étouffante entre les amants, qui sont sur le point de perturber un mariage si tragiquement, ne semblerait pas mal. Et pourtant, l’accent mis par le spectacle sur la vengeance, la méfiance, la peur, le deuil – les passions aussi légitimes que la luxure dans ce domaine – ne semble guère faux. Et il est précisément la fidélité de Neruda à l’objectif socialiste de l’émancipation de la plus grande partie de l’humanité de la tyrannie du profit et de fétichisme de la marchandise (dont l’impact insidieux Marx premier nous a mis en garde), de l’exploitation par des structures aliénées et aliénantes de classe et de race, cela rend le travail de Neruda toujours utile et précieux pour les Philippins et les peuples du « tiers monde » (San Juan 1994).

This entry was posted in Bandes dessinées. Bookmark the permalink.