Le partage du savoir PDF, EPUB

Les membres, en utilisant un accès personnalisé à cette plateforme, peuvent communiquer et partager des idées, des expériences et de la documentation.


ISBN: 2910366847.

Nom des pages: 170.

Télécharger Le partage du savoir gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Comme l’avait bien vu Condorcet,  » l’accroissement mécanique du savoir  » ne suffit pas à promouvoir le développement scientifique et culturel des sociétés. Encore faut-il que ce savoir soit partagé, qu’il soit accessible aux citoyens. C’est la tâche des différentes institutions d’éducation et de formation de divulguer ce savoir, mais aussi celle de la presse dite de vulgarisation et celle des chercheurs et autres experts. On s’attachera à décrire et analyser cet effort de VULGARISATION et plus largement d’éducation scientifique, dont Jules Verne, Jules Hetzel et Jean Macé ont été les instigateurs au XIXe siècle, sans pour autant méconnaître les difficultés. Comment rendre possible l’édification d’une culture scientifique véritable dans l’éclatement des savoirs et des spécialités qui marquent l’encyclopédie contemporaine ? Quelles opérations de traduction nécessite la divulgation de problématiques scientifiques ou de résultats auprès du grand public ? Comment prendre en compte, en retour, les préoccupations, les questionnements, les interpellations des citoyens concernant l’impact des sciences et des techniques sur la société ? Ne doit-on pas tendre vers une co-définition des objets de recherche par les chercheurs et les citoyens ? En marge de cette volonté de diffusion des connaissances, il existe des mécanismes plus ou moins subtils, plus ou moins intentionnels, plus ou moins explicites, par lesquels les différentes spécialités scientifiques, les différentes professions, les différentes instances politiques ou économiques protègent leurs secrets et leurs pouvoirs. Repérer et analyser ces formes plus ou moins conscientes et plus ou moins cachées de confiscation du savoir s’avère une tâche démocratiquement salutaire. Mais, faut-il vraiment tout dire au citoyen au risque de susciter incompréhension, malentendu et même espoirs ou craintes irrationnelles ? Si le partage du savoir relève sans aucun doute du  » principe de responsabilité « , ne doit-il pas obéir, lui aussi, à une sorte de  » principe de précaution  » ?

Ils disent que vous pourriez apprendre quelque chose de tout le monde dans votre vie. Vivoice organise également des programmes spéciaux sur les thèmes suivants: «Genre et fiction», «La production de films féminins», «Dialogue interculturel: propositions d’action», «Achats responsables: de l’engagement à la mise en œuvre», «Entreprises: le défi de l’innovation et de la confiance numériques », et« Curiosité manufacturière: la diversité numérique et culturelle débattue à l’UNESCO ». Cependant, il est essentiel que la peau de cet équipement soit conçue ou construite avec des principes.

Ces sessions sont toujours différentes, mais l’objectif principal est de s’assurer que tout le monde sait ce qui va se passer. Tout d’abord, il y a une forte tendance à ce que les professionnels fassent attention à l’impact potentiel de leur participation au partage tacite des connaissances entre les GDPT dans les projets pétroliers et gaziers. Bien que les chercheurs précédents aient suggéré que les frontières géographiques et sociales disparaissent en ligne, nous émettons l’hypothèse qu’ils restent parce que les participants préfèrent partager leurs connaissances avec d’autres personnes partageant des attributs similaires, en raison des défis associés au partage des connaissances dans une communauté en ligne. Les processus impliqués dans KS et KT diffèrent selon la stratégie utilisée (en KT) et la perspective choisie (en KS).

This entry was posted in Droit. Bookmark the permalink.